Réservé aux abonnés

Tourisme, encore un parfum de jasmin

Le Salon des vacances, qui ouvre vendredi à Genève, souhaite faire "redécouvrir" la Tunisie mais le voisin libyen a le potentiel pour la concurrencer.

16 janv. 2013, 00:01
data_art_6728154.jpg

L'Amérique centrale peut dire merci aux Mayas. La fin du monde annoncée par la civilisation précolombienne a provoqué un afflux de 35 millions de touristes à l'aéroport de Cancún, au Mexique. " Les sites archéologiques ont connu des records de fréquentation entre le 21 et le 23 décembre ", annonçaient hier, les organisateurs du 19e Salon suisse romand des vacances, en guise d'introduction à la manifestation, qui ouvrira vendredi à Palexpo, à Genève.

Si la fin d'un monde peut signifier une manne touristique, c'est moins vrai pour le début d'un nouveau. Après le crépuscule de la di...