Réservé aux abonnés

Thomas Süssli, chef de l’armée

Viola Amherd nomme un spécialiste de la cyberdéfense à la tête des troupes.
05 sept. 2019, 00:01
DATA_ART_13052878

Il est apparu, hier, en grand uniforme aux côtés de la cheffe du Département de la défense, Viola Amherd. Grand, le crâne rasé et le sourire facile, le divisionnaire Thomas Süssli, 52 ans, actuellement chef de la Base d’aide au commandement, sera le nouveau chef de l’armée. Dès le 1er janvier, il prendra la relève de Philippe Rebord, qui a démissionné pour raisons de santé.

Le secret avait été bien gardé, car ce n’est pas lui, mais le chef de l’état-major Claude Meier, pilote de formation, qui avait les faveurs de la cote. «C’est un choix inattendu», commente Stefan Holenstein, président de la...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois