Réservé aux abonnés

Syngenta en mains chinoises

Le géant chinois ChemChina s’offre Syngenta pour près de 44 milliards. Un rachat dont l’impact en Suisse reste à évaluer à long terme. Mais hautement stratégique pour Pékin.

04 févr. 2016, 06:13
ZUM UEBERNAHMEANGEBOT DER CHINESISCHEN FIRMA CHEMCHINA AN SYNGENTA STELLEN WIR IHNEN AM 3.FEBRUAR 2016 FOLGENDE ARCHIVBILDER ZUR VERFUEGUNG - Vines are analyzed and the findings recorded electronically by a researcher of Syngenta at their research site in Stein (AG), Switzerland, June 10, 2014.  (KEYSTONE/Gaetan Bally)



Rebstoecke werden am 10. Juni 2014 am Forschungsstandort von Syngenta in Stein (AG) von einem Forscher analysiert und die Erkenntnisse elektronisch erfasst. Syngenta betreibt an diesem Standort gleichzeitig biologische als auch chemische Forschung in den Bereichen Pflanzenschutz und Saatgutbehandlung.  (KEYSTONE/Gaetan Bally)



 SCHWEIZ SYNGENTA CHEMCHINA UEBERNAHME

Près de 44 milliards de francs. C’est le prix que débourse le géant chimique chinois ChemChina pour s’offrir Syngenta. Le fleuron bâlois de l’agrochimie passe en mains étrangères, pour un montant de 20% supérieur à sa valeur boursière la veille. L’annonce faite hier, en préambule aux résultats annuels du groupe, met un terme à plus d’une année de rumeurs de rachat, qui ont donné leur lot de soubresauts en bourse.

Car, arrivé à maturité dans plusieurs de ses produits, avec une marche des affaires qui suscitait le mécontentement de certains de ses actionnaires, le fabricant de produits phytosani...