Sunrise: un résultat solide, sans défaut de paiement, mais prudence

Avec un bilan de 456 millions de francs, Sunrise ressort d’un premier trimestre solide, selon un communiqué publié jeudi. L’entreprise s’attend à un ralentissement de la croissance de la clientèle au deuxième trimestre, sans pour autant de chute dramatique.

14 mai 2020, 19:28
Quant aux revenus de l'itinérance, ils sont de 10 à 20% en dessous de la normale.

Sunrise ressort avec de bons résultats au premier trimestre, mais revoit quelque peu à la baisse ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2020, a indiqué l’opérateur jeudi. Les attentes des analystes sont battues. La direction s’est félicitée de l’absence de défaut de paiement majeur.

Le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 459 millions de francs, en progression de 2,8% par rapport à 2019 et mieux que le consensus AWP qui tablait sur 455 millions.

A 168 millions de francs, le résultat opérationnel (Ebitda) s’est inscrit en hausse de 5,9%. Les analystes s’attendaient à seulement 162 millions.

Quant au résultat net, il a certes chuté de 37,2% à 22 millions de francs, mais c’est plus haut que ce que les analystes anticipaient (20 millions). Le communiqué de Sunrise précise que le résultat net s’est réduit «car l’année précédente il avait bénéficié du gain réalisé sur la cession des mâts d’antenne».

Sunrise a révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires pour 2020 vu l’incertitude liée à la pandémie de Covid-19, avec un chiffre d’affaires qui devrait ressortir entre 1,84 et 1,88 milliard de francs, contre 1,875 à 1,915 millions précédemment anticipés.

Par contre, le groupe maintient son objectif de résultat opérationnel (Ebitda) ajusté entre 675 et 690 millions de francs, «soutenu par un solide premier trimestre et une limitation des coûts». Une prévision qui est basée sur une amélioration suite à l’assouplissement avec le déconfinement, y compris un assouplissement des restrictions de voyage à l’international.

Sunrise proposera un dividende par action compris entre 4,55 et 4,65 francs pour autant que les prévisions de l’exercice 2020 soient atteintes. Il sera payé sur les réserves d’apports de capital étranger de l’exercice 2021.