Suisse-UE: création d'un comité interpartis pour défendre les bilatérales

Des représentants de plusieurs partis politiques - hors UDC - mais aussi des entrepreneurs, ont créé un comité pour défendre les bilatérales. "Avantage Suisse" répond au comité "contre une adhésion rampante à l'UE de Christoph Blocher.

05 avr. 2015, 11:31
L'entrepreneur alémanique Hansjoerg Wyss fait notamment partie de ce nouveau comité.

Un nouveau comité qui entend défendre les bilatérales avec l'Union européenne a été fondé la semaine dernière. Intitulé "Vorteil Schweiz" (Avantage Suisse), il regroupe des entrepreneurs et des politiciens de tous bords. Il fait office de pendant au comité de Christoph Blocher "contre une adhésion rampante à l'UE".

"Le nouveau comité a pour but de rassembler les forces créatives du pays qui refusent l'isolement tant juridique qu'économique et s'engagent pour le bien-être, la liberté et la sécurité de la Suisse", déclare Jobst Wagner, patron du groupe bernois Rehau et fondateur du nouveau comité, dans une interview à la "SonntagsZeitung" reprise par "Le Matin Dimanche".

Le mouvement, "animé par un esprit libéral", a déjà réuni des politiciens, tels Raphaël Comte (PLR/NE), Pascale Bruderer (PS/AG), Hans Grunder (PBD/BE) ou Filippo Lombardi (PDC/TI). Parmi ses fondateurs figure également l'entrepreneur suisse Hansjörg Wyss, à l'origine de l'initiative populaire "Sortons de l'impasse" (RASA) lancée en décembre dernier.

Pour ses débuts, le groupe peut compter sur environ deux millions de francs. Il compte accueillir une centaine de membres du monde politique, culturel, économique et sportif d'ici l'été prochain.