Soutien des finances publiques aux JO plafonné

Le soutien financier de la confédération aux éventuels JO à St Moritz a été plafonné à un milliard de francs par une commission du National.

29 janv. 2013, 16:00
jo

La contribution de la Confédération à d'éventuels Jeux oylmpiques à St-Moritz (GR) ne devra en aucun cas dépasser 1 milliard. La commission des finances du National recommande au Parlement de ne libérer aucun centime tant que les questions en suspens n'auront pas trouvé réponse.

La majorité se déclare favorable à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver 2022 en Suisse, ont indiqué mardi les services du Parlement. Mais elle exige des réponses notamment concernant les moyens de combler le déficit prévu de 300 millions et le financement des transports.
 
Par 16 voix contre 8, la commission a refusé de réduire le montant du crédit d'engagement à 700 millions. Mais elle considère le plafond d'un milliard comme intangible. L'arrêté devrait donc préciser explicitement que la Confédération n'assumera aucune garantie de déficit et qu'un éventuel surcoût sera à la charge des Grisons.
 
Une minorité est quant à elle catégoriquement opposée à l'organisation des JO pour des raisons d'ordre financier. Les coûts des dernières manifestations ont toujours été plus élevés que prévu, selon elle. Et de critiquer l'absence de mesures de contrôle clairement définies en vue de garantir le respect du budget et la répartition insatisfaisante des recettes entre le comité d'organisation local et le Comité international olympique (CIO).
 
Par 14 voix contre 11, la commission a refusé d'attendre le 3 mars, date de la votation aux Grisons, avant de rendre sa décision. Idem de l'idée de retenir l'information jusqu'à la votation cantonale.
 
La commission adressera son co-rapport à son homologue de la science et de l'éducation, responsable du dossier. Le 17 janvier, cette dernière a décidé de suspendre l'examen du projet jusqu'à ce que le peuple grison se soit prononcé sur la question.