Soupçons d’abus: la direction de l’académie de danse de Zurich se retire

Suite à des accusations d’abus, la direction de l’Académie de danse de Zurich se retire de ses fonctions. La haute école ne donnera pas d’autres indications d’ici à la fin de l’enquête.
22 juin 2022, 21:34
L’affaire a été révélée début juin par l’hebdomadaire allemand Die Zeit. D’anciens élèves de l’académie y dénonçaient des insultes et des humiliations de la part d’enseignants (illustration).

La direction de l’Académie de danse de Zurich (TaZ) se retire temporairement de ses fonctions suite à des accusations d’abus. Cette décision vise à garantir le bon fonctionnement de l’institution alors qu’une enquête administrative est en cours.

Cette mesure ne préjuge pas des résultats de l’enquête, attendus pour la fin du premier trimestre 2023, a précisé mercredi soir la Haute école des arts de Zurich (ZHdK), dont fait partie l’académie.

«Le coeur lourd»

Cités dans le communiqué, le directeur général de la TaZ, Oliver Matz, et la directrice artistique Steffi Scherzer disent vouloir «protéger l’institution et offrir aux élèves un environnement dans lequel ils pourront se concentrer sur leur formation». Ils ont pris cette décision «le coeur lourd».

En savoir plus: Information on the Administrative Investigation of the Ballet Education

L’affaire a été révélée début juin par l’hebdomadaire allemand Die Zeit. D’anciens élèves de l’académie y dénonçaient des insultes et des humiliations de la part d’enseignants. Des consignes extrêmes sur le poids auraient provoqué des troubles alimentaires chez certains étudiants. L’article fait également état de dépressions, d’états d’anxiété et de pensées suicidaires.

Un cabinet d’avocats indépendant a été chargé d’enquêter sur ces accusations, précise le communiqué. La haute école ne donnera pas d’autres indications d’ici à la fin de l’enquête.

par Keystone - ATS