«She, a Chinese» remport le Léopard d'or au Festival de Locarno

02 août 2015, 18:47

Le Léopard d'or du 62e Festival de Locarno couronne «She, a Chinese» de Xiaolu GUO. Dans le palmarès proclamé hier soir, «Nothing Personal» d'Urszula Antoniak rafle pas moins de cinq prix. Quant au Zurichois Christoph Schaub, il obtient le Prix du public.

Récompense suprême, le Léopard d'or doté de 90'000 francs honore la réalisatrice et romancière Xiaolu GUO. Son film «She, a Chinese» retrace le périple d'une jeune Chinoise quittant sa province pour émigrer en Grande-Bretagne où l'attend une vie de déracinement. La cinéaste chinoise vit à Londres.

Autre grande gagnante de la soirée: la Néerlandaise d'origine polonaise Urszula Antoniak. Son film «Nothing personal» figure cinq fois au palmarès avec en particulier le Léopard de la meilleure première oeuvre et le prix de la critique, mais aussi avec le prix d'interprétation féminine attribué à Lotte Verbeek.

Le jury de la compétition internationale présidé par le réalisateur Jonathan Nossiter attribue deux récompenses au Russe Alexei Mizgirev pour «Buben.Baraban»: prix de la mise en scène et prix spécial du jury. Son film suit le quotidien d'une employée de bibliothèque peu scrupuleuse.

Le prix du meilleur acteur salue Antonis Kafetzopoulos dans «Akadimia Platonos» de Filippos Tsitos. Ce film recueille deux autres prix, dont celui du jury oecuménique.

L'action se déroule à Athènes. Un marchand de journaux plein de préjugés sur les immigrants voit sa vie basculer lorsque sa mère tombe dans les bras d'un travailleur albanais en l'appelant «Mon fils!»

Autre jury, celui de la compétition «Cinéastes du présent» décerne son Léopard d'or à «The Anchorage» réalisé par C.W. Winter et Anders Edström. Cette fiction sobre et méditative est une ode à une femme en harmonie avec la nature.

Suisse discrète

La Suisse se fait discrète au tableau d'honneur des longs métrages. Une seule production helvétique y figure. Il s'agit de «Giulias Verschwinden» (La disparition de Giulia) du Zurichois Christoph Schaub qui a conquis le Prix du public et 20'000 francs.

Dans la catégorie des courts métrages quelques productions suisses se sont distinguées. Ce sont en particulier Chris Niemeyer qui moissonne un petit Léopard d'or et 10'000 francs pour «Las Pelotas». Judith Kurmann remporte un prix de 36'000 francs de prestations techniques pour son film «Connie». /ats

Baisse de fréquentation

Le 62e Festival de Locarno a pris fin ce week-end.  Il a vu affluer quelque 157'000 spectateurs soit un recul de fréquentation de 12,7% par rapport à l'édition 2008. Les organisateurs devront puiser dans leurs réserves pour équilibrer le  comptes.

«Le montant du manque à gagner n'est pas encore connu. Il faudra attendre quelques mois», a déclaré le président du festival Marco Solari contacté aujourd'hui par l'ATS. Il dit avoir redouté une baisse de fréquentation «entre 20 et 25% au vu du résultat d'autres manifestations.»

Malgré une conjoncture économique difficile, Marco Solari souligne que le festival a eu cette année «légèrement plus de sponsors» que l'an passé. «L'économie privée ne retire pas ses engagements culturels mais fait des choix.»

Pour 2010, le budget du festival devrait être «plus ou moins le même» que celui de 2009 soit 11,3 millions de francs. Le président signale cependant que les réserves financières risquent d'être épuisées pour l'édition 2011.

A 65 ans, Marco Solari entame sa dixième année de présidence et il n'a pas l'intention d'abandonner cette fonction pour l'instant car «les forces, la passion et l'amour pour ce festival sont intactes.» Pour lui, l'avenir de la manifestation repose sur l'intérêt qu'il faudra susciter après d'une «jeunesse critique».

Le nouveau directeur artistique Olivier Père prendra ses fonctions le 1er septembre. Il va remplacer Frédéric Maire qui dirigera la Cinémathèque suisse dès cet automne à Lausanne. /ats