Sechseläuten: huit personnes blessées par un pétard et un cheval mort

la fête du Bonhomme hiver zurichois s'est mal terminée lundi soir. L'explosion d'un pétard a blessé 8 festivaliers et un cheval s'est écroulé mort alors qu'il galopait autour du "Böögg" en flammes.

14 avr. 2015, 14:49
Reiter einer Zunft galoppieren um den brennenden Boeoegg, anlaesslich des traditionellen Sechselaeutens am Montag, 13. April 2015, in Zuerich. (KEYSTONE/Ennio Leanza)....Members of a guild ride around the "Boeoegg" on the Sechselaeuten place in Zurich, Switzerland, pictured on April 13, 2015. The Sechselaeuten (ringing of the six o'clock bells) is a traditional end of winter festival with a parade of guilds in historical uniforms on horseback and the burning of the Boeoegg, a symbolic snowman, at 6 pm. The faster the Boeoegg explodes, the hotter the summer will be according to traditional weather rules. (KEYSTONE/Ennio Leanza)..

La fête du Sechseläuten s'est mal terminée lundi soir. Huit personnes ont été blessées par l'explosion d'un pétard. Un cheval est aussi mort alors qu'il galopait autour du Bonhomme hiver (Böögg) en feu.

Deux femmes, un homme et un enfant de 11 ans ont été brièvement hospitalisés. Chez cinq personnes, la détonation a provoqué une déficience auditive, a indiqué mardi la police municipale zurichoise.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l'accident. La police suppose que le pétard provenait du Bonhomme hiver. Après l'explosion du Böögg, les Zurichois utilisent les cendres pour faire des grillades. C'est à ce moment que le pétard a explosé.

Peu avant, pendant que le Bonhomme hiver flambait, un cheval qui galopait autour du Böögg s'est effondré et est mort. Son cavalier a chuté, mais ne s'est pas blessé.

Contre la présence de chevaux

L'organisation de protection des animaux "Tierschutzbund Zürich" condamne l'utilisation de chevaux autour du Böögg. Les animaux sont paniqués à cause de la foule et des pétards qui explosent dans le Bonhomme hiver, a expliqué à l'ats York Ditfurth, présidente du "Tierschutzbund Zürich".

Le comité d'organisation de la fête regrette cet incident. "C'est malheureux", a déclaré à l'ats Andreas Weidmann, porte-parole des corporations qui organisent le Sechseläuten. La fête met la pression sur les chevaux, mais ils sont préparés. Des vétérinaires sont aussi présents pendant la manifestation. Le dernier incident avec un cheval remonte à plusieurs années, a ajouté le porte-parole.