Santé: déficit de 60 millions pour les hôpitaux pour enfants

Les hôpitaux pour enfants suisses présentent un déficit d'environ 60 millions de francs. C'est plus que l'année précédente.

04 août 2019, 17:46
Pour divers experts, la médecine pédiatrique est gravement menacée alors que ses performances sont impressionnantes. (illustration)

Les hôpitaux pour enfants de Zurich, Bâle, Saint-Gall, Berne, Lausanne et Genève ont enregistré un déficit d'environ 60 millions de francs l'an dernier. Le tarif médical Tarmed est mis en cause.

Le déficit a été calculé par l'alliance des hôpitaux pédiatriques suisses (AllKidS), qui représente les trois hôpitaux pour enfants de Zurich, Bâle et Saint-Gall. "Le déficit est probablement même supérieur à 60 millions de francs", a déclaré Agnes Genewein, directrice générale d'AllKidS à Keystone-ATS, revenant sur une information publiée dans le "Sonntagsblick".

Par rapport à l'année précédente, le déficit a augmenté de 10%, mais celui-ci grimpe jusqu'à 25% pour les hôpitaux de Zurich, Bâle et Saint-Gall. Agnes Genewein montre du doigt le tarif médical Tarmed, qui est adapté aux soins de base pour adultes, mais pas pour ceux des enfants. "Nous traitons le plus souvent des cas complexes", poursuit la responsable.

Davantage de cas difficiles

Ces cas difficiles comme les traitements des enfants prennent souvent plus de temps que ceux des adultes. Et ces différences ne sont en général pas couvertes par les montants forfaitaires et les ajustements apportés aux tarifs Tarmed. Les déficits doivent donc être couverts par les cantons ou des fondations selon les mandats de prestations.

Pour divers experts, la médecine pédiatrique est gravement menacée alors que ses performances sont impressionnantes. Des traitements qui sont possibles aujourd'hui ne pourraient bientôt plus être mis en œuvre, parce qu'ils sont trop chers, avertissent-ils.

Pour régler le problème, AllKidS demande un tarif Tarmed réaliste qui couvre les coûts engendrés par les soins prodigués aux enfants. Les cantons souhaitent également modifier la structure tarifaire. Quatre initiatives ont déjà été déposées dans les cantons de Thurgovie, de St-Gall et des deux Bâles.