Salon de massage: intervention de la police tessinoise pour traitement illégaux au Botox

Soupçonné de procéder à des traitements au Botox de manière illégale, un salon de massage de Lugano a été fermé par la police. L'endroit servirait également à la prostitution.

10 août 2012, 15:27
Un salon de massage est soupçonné de pratiques des traitements au Botox de manière illégale.

Un salon de massage a été fermé mardi à Lugano sur mandat du ministère public tessinois. Des traitement au Botox y auraient été réalisés illégalement, ont indiqué les autorités vendredi. Divers médicaments y ont été confisqués par la police lors d'une rafle.

Il est également soupçonné que cet établissement servait de lieu de prostitution. Les deux propriétaires, deux étrangères âgées de 35 et 39 ans, ont été interrogées. L'intervention de la police s'inscrit dans le cadre de l'"Opération Domino" lancée ce printemps et qui a permis la fermeture de quelque 25 lupanars.