Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Retraités bientôt privés de rente cash

Dès 2017, les rentiers devront avoir un compte bancaire ou postal pour recevoir leur AVS. PostFinance va supprimer ce service, qui est déficitaire. L’Avivo très mécontente.

09 nov. 2015, 00:08
ARCHIV --- Die Brieftraegerin Belinda Meraner wirft am 17. Maerz 2008 in der Briefzustellregion 16 in Zuerich Briefe und Zeitungen in die Briefkaesten eines Mehrfamilienhauses ein. - Die Schweizerische Post ist im internationalen Briefverkehr ueberdurchschnittlich schnell, geht am Montag, 21. April 2008 aus einer Untersuchung der International Post Corporation (IPC) hervor. (KEYSTONE/Gaetan Bally)  SCHWEIZ POST EUROPA BRIEFZUSTELLUNG SCHNELL

Coup de gueule de l’Avivo la semaine dernière: «PostFinance se fiche des retraités AVS à mobilité réduite», a fustigé l’Association pour la défense et les loisirs des retraités dans un communiqué. En cause: la suppression, dès 2017, du paiement à domicile et en espèces des rentes AVS, pour des raisons de coûts et de sécurité. L’Office fédéral des assurances sociales (Ofas) promet de ne pas laisser tomber celles et ceux qui auront encore besoin de ce service.

L’Avivo est «consternée par cette nouvelle suppression de prestations du service public au détriment des plus fragiles», écrit-elle dans son communiqué. Le 16 octobre dernier, l’Ofas a en effet annoncé la date de la suppression définitive aux caisses de compensation AVS. Ces dernières doivent inviter les retraités à fournir des coordonnées bancaires, pour permettre le virement de la rente, d’ici à la fin 2015.

Possibilité peu utilisée

«L’avenir de cette prestation...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias