Résidences secondaires: Construction Valais quitte la faîtière suisse

Construction Valais, l'organisation patronale du bâtiment et du génie civil, a claqué la porte de l'association faîtière Construction Suisse.

20 août 2012, 11:15
8lz6k10

Construction Valais, l'organisation patronale du bâtiment et du génie civil, a claqué la porte de l'association faîtière Construction Suisse. Elle estime que les régions périphériques n'ont pas été soutenues dans la campagne sur l'initiative Weber.

Construction Valais veut provoquer un électrochoc, explique Serge Métrailler, secrétaire-caissier de l'organisation, confirmant une information de Rhône FM. Le rôle de l'organisation nationale n'est pas que de défendre les intérêts des villes, estime la section valaisanne.

L'organisation cantonale n'a pas été sensible aux explications de la faîtière. Celle-ci a argué n'avoir eu que peu de moyens pour la campagne sur l'initiative Weber, qu'il incombait aux régions, à l'USAM et economiesuisse de s'investir dans la campagne.

Construction Valais ne souhaite pas rester membre d'un organe qui se dit national et ne veut pas défendre les intérêts de tous ses membres. D'autant que dans l'actuelle campagne sur la révision de la loi sur l'aménagement du territoire en réponse à l'initiative pour un moratoire sur les zones à bâtir, Construction Suisse considère que le contre-projet est une voie envisageable.

Cette position est à l'opposé de la vision de Construction Valais. Et même si les deux parties doivent se rencontrer en Valais mercredi pour tenter de recoller les morceaux, Serge Métrailler ne se fait guère d'illusion. Les divergences semblent désormais trop grandes pour trouver un terrain d'entente.