Recettes décevantes

La hausse de 50 centimes de l'impôt sur le tabac en 2004 a beaucoup moins rapporté que prévu. La tendance en 2005 est même à la baisse des recettes, selon les statistiques des douanes présentées hier. «Nous avons été trop optimistes en budgétant une augmentation de 100 millions de francs», a déclaré le directeur général des douanes, Rudolf Dietrich.

08 févr. 2006, 12:00

De 2004 à 2005, la Confédération n'a engrangé que 10 millions de plus pour un total de 2,05 milliards. En outre, fin 2005, les fabricants de cigarettes avaient en stock des marchandises non vendues mais pour lesquelles 100 millions de francs d'impôt ont déjà été versés. Il faudrait donc dire que les recettes ont reculé de 100 millions, estime Rudolf Dietrich.

En 2005, près de 41.000 procédures pénales ont par ailleurs été liquidées dans le cadre de la lutte contre la contrebande, permettant d'encaisser 5,5 millions d'amendes directement par les bureaux de douanes. Dans 25% des cas, il s'agissait de produits agricoles ou alimentaires (photo keystone).

En outre, la quantité de cocaïne saisie a reculé (167 kg contre 269 en 2004). On constate aussi une baisse pour l'héroïne (57 kg contre 97). Les saises de cannabis sont, elles, à la hausse (296 kg contre 157).

Enfin, les douaniers ont refoulé 93.700 personnes en 2005, soit 5000 de plus qu'en 2004. Le nombre de personnes remises à la police a atteint un nouveau pic (37.100). Celui des interceptions de personnes tentant d'entrer illégalement en Suisse est en revanche passé de 6943 à 5472. / ap