Rapperswil (SG): deux policiers blessés par un pétard avant un match de foot

Jeudi après-midi, à Rapperswil dans le canton de Saint-Gall, deux policiers ont été brûlés par un pétard lancé par des hooligans. L'incident s'est produit peu avant un match de football opposant l'équipe locale au FC Aarau. La veille, une agression similaire avait eu lieu à Zurich.

11 mai 2018, 18:19
Les deux policiers souffrent d'un syndrome du choc acoustique lié à l'explosion du pétard.

Après l'agression de deux policiers par des hooligans mercredi soir à Zurich, deux autres agents ont été blessés jeudi après-midi à Rapperswil (SG) avant le match de l'équipe locale contre le FC Aarau. Un engin pyrotechnique a été lancé sur eux.

À peine la centaine de fans argoviens était-elle arrivée à Rapperswil pour suivre ce match de Challenge League de football, que des pétards ont été lancés au sein du groupe, indique vendredi la police st-galloise. Devant l'entrée du stade, un nouveau pétard a été lancé, cette fois-ci, contre les deux policiers présents par une personne non identifiée au sein du groupe.

Lorsque l'engin a explosé, il a percuté l'un des deux policiers. Brûlé au dos sur une surface équivalant à un poing, l'agent a été hospitalisé. Tous deux souffrent en outre d'un syndrome du choc acoustique lié à l'explosion du pétard.

La veille, deux policiers s'étaient fait agresser à Zurich par des hooligans soutenant Grasshopper après la rencontre jouée face au FC Sion. L'un des deux agents a été blessé et a dû être hospitalisé.

Dans un communiqué, la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) a réclamé des "sanctions exemplaires". Face à l'augmentation de la brutalité, les peines pécuniaires ne servent à rien, estime-t-elle. Les clubs doivent également assumer leurs responsabilités. Le FC Aarau a de son côté condamné tout acte de violence et entend collaborer avec les autorités impliquées.