Réservé aux abonnés

Procter & Gamble attaqués par 400 ex-employés

23 oct. 2017, 01:00

Réunis dans l’association Pro-Fair, 400 anciens employés du siège genevois de Procter & Gamble (P & G) attaquent en justice le géant américain des biens de consommation. Leur défenseur lui reproche de ne pas avoir versé les prestations de prévoyance promises dans le cadre du transfert de ces salariés dans le groupe Coty.

Jugeant le «cas très étonnant» dans une interview publiée dans «Le Matin Dimanche», l’avocat de Pro-Fair, Jacques-André Schneider, spécialiste reconnu en matière de prévoyance professionnelle, a notamment attaqué P & G devant l’Autorité cantonale de surveillance des fondations ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois