Réservé aux abonnés

Processus de reprise arrêté, Conseil d'Etat valaisan fâché

02 avr. 2015, 00:01

Le gouvernement valaisan regrette que la raffinerie Tamoil, à Collombey, ait mis un terme au processus de vente. La semaine passée, l'entreprise avait annoncé n'avoir retenu aucun des cinq repreneurs potentiels proposés par l'Etat du Valais. Les candidats ne répondaient pas aux critères fixés par Tamoil. Malgré cette interruption anticipée, le Conseil d'Etat a poursuivi ses démarches de recherches de repreneurs.

"En date du 31 mars, deux repreneurs potentiels solides ont transmis à Tamoil les documents demandés et ont réitéré leur désir de rencontrer les dirigeants de la société, même si celle...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois