Procès à Bellinzone: acquittement demandé pour deux des accusés

Dans le procès du meurtre à la hache, la défense a plaidé aujourd'hui à Bellinzone l'acquittement pour deux des accusés.

30 juil. 2012, 18:51
Le jeune Serbe a avoué avoir tué son beau-père le 6 juillet 2011 à Bellinzone à coups de hache.

L'acquitement pour deux accusés a été demandé par la défense du procès à Bellinzone pour meutre à la hache: le Portugais qui a vendu l'arme du crime et le Kosovar soupçonné d'avoir aidé le mineur meurtrier avant de le dénoncer à la police.

L'avocat de la mère du Serbe de 17 ans accusé de l'assassinat de son beau-père aura la parole mardi. Le Ministère public avait requis vendredi la réclusion à vie pour elle et pour le commerçant portugais, ainsi qu'une peine de 16 mois avec sursis pour le Kosovar.
 
Lundi, le défenseur du commerçant a reconnu qu'il avait vendu la hache au jeune homme alors âgé de 16 ans. Mais il ignorait ses plans, a affirmé l'avocat, et il n'y a aucune preuve de sa présence sur les lieux du crime. On ne saurait condamner quelqu'un à la perpétuité sur cette base, a-t-il estimé.
 
L'acquittement a également été demandé pour l'ami du meurtrier. Le fait qu'il n'ait informé la police que plusieurs jours après les faits est dû à des problèmes psychiques, a plaidé l'homme de loi. Le meurtrier, jugé séparément par la justice des mineurs, lui avait demandé de l'aider à se débarrasser du cadavre.
 
Le jeune Serbe a avoué avoir tué son beau-père le 6 juillet 2011 à Bellinzone à coups de hache. Interrogé mercredi dernier par la cour, il a refusé de s'exprimer. La victime est un Tessinois de 46 ans, retrouvé découpé en plusieurs morceaux.
 
La mère, une Serbe de 49 ans, est accusée d'avoir incité son fils au meurtre. Selon la procureure Marisa Alfier, elle voulait se débarrasser de son mari afin de pouvoir vivre de la rente de veuve en Suisse. Les plaidoiries se poursuivent mardi. L'énoncé du verdict est attendu en fin de semaine.