Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Près de six milliards sur les rails

Les CFF recevront jusqu'à 5,88 milliards de la part de la Confédération pour garantir leurs prestations de 2007 à 2010. Après le Conseil des Etats, le National a accepté hier à Flims (GR) la 3e convention sur les prestations passée avec l'ex-régie et le plafond de dépenses qui lui est lié.

26 sept. 2006, 12:00
Pas de réelle opposition

Le dossier n'a pas suscité de réelle opposition. Au nom de la commission préparatoire, Chiara Simoneschi (PDC/TI) s'est néanmoins fait l'écho de certaines inquiétudes, également relayées par la gauche: retards sur plusieurs lignes, abandon de certains clients par CFF Cargo, peu de montants destinés à l'investissement, craintes de coupes. Mais le Parlement ne peut qu'entériner ou refuser en bloc la convention, a rappelé Andrea Hämmerle (PS/GR).

Sur les 5,88 milliards prévus, 1,79 milliard sont notamment destinés à l'indemnisation des coûts d'exploitation non couverts. Cette enveloppe comprend pour la première fois l'installation du système de sécurité ETCS ainsi que celle d'un nouveau réseau de communication.

Offre au pied du Jura

En outre, 390 millions serviront à éliminer les goulets d'étranglement. Sur cette somme, 65 millions permettront d'améliorer l'offre au pied du Jura, afin d'y réduire les temps de parcours et d'introduire une cadence semi-horaire entre Bienne et Lausanne. Quarante millions seront de surcroît affectés à la construction d'un nouveau pont sur le Rhin à Bâle.

Par ailleurs, les chemins de fer privés disposeront de 800 millions de francs de la Confédération pour financer leurs investissements entre 2007 et 2010. Suivant le Conseil des Etats, qui s'était montré plus généreux que le gouvernement, le Conseil national a renvoyé hier dos à dos les plus économes et les plus dépensiers. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias