Réservé aux abonnés

Politique: le droit de vote à 16 ans débattu

Le Conseil national a accepté, le mois dernier, l’abaissement de la majorité civique. Au niveau cantonal, seul Glaris a déjà franchi le pas. Les sections jeunes des partis ne sont pas toutes favorables à cette idée.
07 oct. 2020, 00:01 / Màj. le 07 oct. 2020 à 07:06
A Neuchâtel, une initiative pour le droit de vote à 16 ans a été refusée par la population le 9 février dernier. (archives)

«L’initiative de l’UDC sur l’immigration me faisait peur. Si elle était passée, j’aurais craint que l’Union européenne casse tous les accords avec la Suisse, avec le risque que ma génération ait moins de libertés dans les pays de l’UE», témoigne Lucie, une apprentie fribourgeoise de 18 ans, qui a voté pour la première fois le 27 septembre. Pas très intéressée par la politique, la jeune femme compte cependant participer aux scrutins régulièrement. Ell...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois