Politique agricole: les petits paysans craignent pour leur survie

L'Association de défense des petits et moyens paysans (VKMB) s'inquiète des menaces que la Politique agricole 2017-17 fait peser sur la diversité des exploitations.

30 juil. 2012, 15:24
L'Association de défense des petits et moyens paysans dénonce certains points de la Politique agricole 2017-17.

L'Association de défense des petits et moyens paysans (VKMB) conteste surtout les nouvelles conditions donnant droit aux paiements directs de la Politique agricole 2017-17.

Pour elle, ce système favoriserait les plus grosses exploitations au détriement des plus petites. 
 
Surtout présente en Suisse alémanique, la VKMB est plutôt d'accord avec l'objectif de la nouvelle politique agricole fédérale qui veut renforcer le lien entre les paiements directs et certaines prestations fournies par les agriculteurs. 
 
Mais dans le détail, les conditions posées avantagent trop les grandes exploitations et sont trop axées sur la production, ont déclaré ses responsables lundi devant les médias.
 
Ceux que défend la VKMB sont avant tout des paysans par hobby. Si le Parlement adopte tel quel le projet du Conseil fédéral, ils ne pourraient plus prétendre aux paiements directs dès lors que ceux-ci ne seraient versés qu'à des agriculteurs ayant suivi une formation fédérale, certificat à l'appui.