Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Plus de deux mille jeunes sans avenir

27 avr. 2007, 12:00

Chaque année, entre 2000 et 2500 jeunes, dont 60% sont de nationalité helvétique, finissent leur scolarité obligatoire sans aucun avenir. Selon une étude commandée par l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie, publiée hier, ce groupe présente un risque élevé de dépendre longtemps du soutien des assurances sociales.

Souvent, la situation de ces jeunes est le résultat d'une combinaison de déficits scolaires et personnels importants ainsi que d'un contexte social peu favorable. Les solutions transitoires d'un an ne suffisent pas à résoudre le problème. L'étude dénonce un manque de stratégie à ce niveau. Cette lacune serait due au fait que dans la plupart des cantons, aucun service ne se sent responsable lorsque ces jeunes sont peu motivés.

L'étude propose des pistes pour corriger le tir. L'école obligatoire devrait notamment détecter précocement les jeunes qui présentent des déficits scolaires et les soutenir.

Autre recommandation: encadrer sans attendre les jeunes qui risquent de rompre leur contrat d'apprentissage, un retour à une formation professionnelle pouvant être très difficile dans ce cas. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias