Réservé aux abonnés

Plus d’argent pour les médecins, mais peut-être moins pour d’autres

Le Conseil fédéral veut investir pour former plus de médecins. Economies redoutées ailleurs.

04 févr. 2016, 06:14
Un equipe medicale d'urgentiste du CHUV s'entraine sur un mannequin informatise au Centre de simulation et de formation en medecine d'urgence du CHUV, ce vendredi 14 decembre 2012 a Lausanne. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) SUISSE CHUV URGENCE

La Suisse n’y échappera pas: elle doit former davantage de médecins pour endiguer l’arrivée en masse de praticiens étrangers. Une fois de plus, l’initiative contre l’immigration de masse se rappelle au bon souvenir des autorités. «Notre système de santé importe chaque année un millier de médecins d’Allemagne et un millier d’autres pays», a rappelé, hier, à Berne, le conseiller fédéral Alain Berset.

Il faut se rendre à l’évidence, les 800 à 900 nouveaux professionnels qui décrochent chaque année leur master en Suisse ne suffisent pas. D’autant plus que les défis futurs ne se limitent pas à la ré...