Peu de turbulences avec Air France

Débutée lundi, la grève des pilotes a perturbé les aéroports de Genève et de Zurich. La plupart des passagers ont cependant pu rebondir et trouver des solutions alternatives.

19 sept. 2014, 00:01
data_art_8403194.jpg

Le bras de fer qui oppose la direction d'Air France et les pilotes s'est poursuivi, hier, pour le quatrième jour consécutif et n'est pas près de se terminer.

Depuis le début de la grève, les Suisses ne sont pas épargnés. Hier, quatre vols sur neuf ont été assurés entre Genève et Paris et une liaison Zurich-Paris a été maintenue alors qu'aucun vol n'avait décollé sur cette ligne mercredi. Seul l'Euroairport de Bâle-Mulhouse n'est pas touché, puisqu'il n'est pas directement desservi par Air France mais par Hop!, une de ses filiales régionales.

 

Une grève annoncée

 

Ces perturbations n'ont cependant pas provoqué trop de turbulences dans les aéroports de Genève et Zurich. " C'était une grève annoncée, il n'y a donc pas d'effet de surprise et toutes les personnes concernées trouvent des solutions alternatives", remarque Bertrand Stämpfli, porte-parole de Genève Aéroport. "Le TGV pour les passagers à destination de Paris ville et d'autres compagnies aériennes pour les transferts."

Pour sa part, Swiss utilise un avion plus grand sur certains vols Zurich-Paris, afin de récupérer les passagers affectés. Concernant les vols communs avec Air France, la compagnie helvétique a offert - avant même le début de la grève - la possibilité aux passagers de déplacer leurs vols.

De son côté, EasyJet propose jusqu’à quatre vols par jour entre Genève et Paris Orly. Par contre, dans l'Hexagone, cette grève est une aubaine pour la compagnie low cost. Elle voit ses réservations augmenter, alors qu'Air France perd des millions chaque jour. "En France, nous avons mis en place 1300 sièges additionnels sur les liaisons Paris-Nice ainsi que Paris-Toulouse, afin de proposer des alternatives aux clients touchés" , relève la porte-parole de la compagnie low cost pour la Suisse, Christine Lépine.

 

Remboursement possible

 

Les voyageurs, eux, sont tenus au courant des annulations de vol. "Pour avertir les passagers, Air France dispose d'un service informant directement ses clients en treize langues, partout dans le monde, sur leur téléphone portable ou par mail" , indique Viviane Lienhardt, chargée de communication de la compagnie aérienne française.

La consultation et la mise à jour sont également possibles à tout moment sur le site de la compagnie. "Concernant un remboursement, les clients peuvent reporter leur voyage entre le 23 septembre 2014 et le 8 octobre inclus, sans frais, dans la limite des places disponibles" , continue Viviane Lienhardt. "Pour ceux dont le vol est annulé, le billet sera remboursé intégralement sans aucun frais. "

Quand elle le peut, la compagnie engage des avions de plus grande capacité sur les destinations où les solutions de réacheminement sont plus rares.

En tout, sur un plan mondial, ce sont plus de 1800 vols qui ont dû être annulés depuis le début de la grève, reconductible jusqu'au 22 septembre.