Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Pesticides interdits en Suisse, mais exportés

Des produits dangereux comme l’atrazine et la paraquat de Syngenta sont vendus au Brésil.

16 avr. 2019, 00:01
/ Màj. le 16 avr. 2019 à 08:20
A tractor applying herbicide on a cotton plantation in Sinop, Mato Grosso, Brazil. March 19th, 2018.

Ils ont pour nom atrazine, polo ou paraquat. Interdits en Suisse depuis des années, ils servent, pourtant, toujours dans le traitement des cultures au Brésil, en Argentine ou en Inde comme l’a vérifié l’ONG Public Eye (PE). Ces pesticides, extrêmement dangereux, sont au nombre de 310, selon le Pesticide Action Network (PAN), réseau international d’organisations non gouvernementales luttant pour leur interdiction.

Parmi les leaders des pesticides les plus controversés au monde, on trouve le Suisse Syngenta, dont le siège est à Bâle et qui appartient au groupe Chemchina. Il produit l’atrazine, un herbicide inventé par le Suisse Geigy en 1958, mais aussi la paraquat, un autre herbicide synthétisé en 1961 par ICI (devenu Syngenta). Cette firme possède, entre autres, un site de production pour l’exportation à Monthey (VS).

Quinze produits

Syngenta compte 15 de ses 32 produits vedette du dézingage des parasites et herbes folles sur la liste noire...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias