Réservé aux abonnés

Personne ne veut des gens du voyage

Aucune commune n'est d'accord d'accueillir les gitans, même provisoirement. L'aire d'accueil de Bassecourt ferme à la fin du mois. Impuissant, le canton cherche une solution urgente.
07 août 2015, 13:31
data_art_7899109.jpg

Un cactus. Géant. Où caser les gens du voyage d'origine étrangère de passage dans le Jura? Aucune des 57 communes du canton n'en veut. Les citoyens de Bure ont exprimé hier soir le sentiment général (lire encadré). Le temps presse. La solution provisoire le long de l'A16 sur le territoire de Bassecourt - qui dure depuis 1999... - a bientôt vécu. Mi-avril, les travaux en vue de réaliser une aire de repos pour l'autoroute démarreront. Ils dureront deux ans. Coût des travaux: près de sept millions.

Il n'a pas été gâté par ses prédécesseurs. La patate chaude, ultracuite depuis le temps, est désor...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois