Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Peine alourdie en appel pour un toxicomane qui a égorgé un homme

Un Français de 38 ans reconnu coupable d'assassinat a vu sa peine alourdie en appel.

25 juil. 2012, 14:07
 Le Ministère public, qui avait requis 18 ans de peine privative de liberté, et la défense avaient fait appel.

La peine d'un toxicomane qui avait égorgé un homme en 2011 passe de 13 à 18 ans de prison. Il avait été condamné en octobre 2011 par le Tribunal criminel de Genève.

L'arrêt de la Chambre pénale d'appel date du 9 mai, a indiqué mercredi à l'ats François Canonica, avocat de la famille de la victime, confirmant une information publiée par la "Tribune de Genève". Le Ministère public, qui avait requis 18 ans de peine privative de liberté, et la défense avaient fait appel.
 
En janvier 2010, l'assassin, un père de famille toxicomane au chômage, s'était rendu dans l'appartement de la victime à la rue de Carouge pour lui réclamer 900 francs gagnés lors d'une transaction de haschisch.
 
La victime lui avait dit ne pas avoir cet argent. Craignant pour sa vie, l'homme l'avait frappé avec son couteau, l'atteignant à la gorge. Il avait ensuite allumé deux feux pour effacer les traces.
 
Dans ses considérants transmis aux parties récemment, la Chambre pénale d'appel estime que la faute de cet homme est très lourde. Il a persisté dans son activité délictueuse au mépris de la vie humaine.
 
Or sa liberté de décision était pleine et entière. Il ne peut donc être mis au bénéfice d'aucune circonstance atténuante.
 
Et il n'a, par la suite, pas démontré d'empathie pour sa victime, note-t-elle.
Votre publicité ici avec IMPACT_medias