Pas de sous-enchère salariale

12 janv. 2010, 11:36

La libéralisation du marché des colis n'a pas entraîné une sous-enchère salariale, affirme une étude réalisée pour le compte de l'autorité de régulation postale PostReg. Les entreprises de livraison actives en Suisse respectent les conditions usuelles de travail. Selon PostReg, les seuils de référence révélés par l'étude seront «très utiles» en vue de l'application de la nouvelle loi sur la poste, qui prévoit une libéralisation totale du marché des lettres. /ats