Pas de sonnette, plus de facteur à votre porte

Dès novembre 2015, les habitants d'appartement sans sonnette ni interphone ne recevront plus la visite du facteur et devront aller retirer leur courrier recommandé directement au bureau postal.

13 oct. 2014, 13:55
Dès novembre 2015, le courrier recommandé ne sera plus amené directement à la porte en cas d'absence de sonnette ou d'interphone.

Les Romands habitant des immeubles sans sonnette ou interphone ne recevront plus le courrier recommandé à l'étage. Ils devront aller le retirer au bureau postal. La Poste généralise dès fin octobre une pratique qui existe déjà en Suisse alémanique.

Quelque 25'000 maisons et bâtiments sont concernés, indique lundi Bernhard Bürki, porte-parole de l'ex-régie fédérale, confirmant les informations parues dans les quotidiens "24 heures" et "Tribune de Genève". La mise en oeuvre de la mesure, testée l'été dernier, s'achèvera au mois de novembre 2015.

Les personnes handicapées, âgées ou à mobilité réduite ne seront pas touchées. Le géant jaune continuera de leur apporter à l'étage les envois nécessitant une signature.

La Poste justifie la suppression de cette prestation par les changements de mode de vie. Les gens sont souvent absents pendant les heures de distribution, et le facteur monte donc pour rien. La société ajoute qu'elle applique ainsi plus systématiquement les conditions générales du service postal.

Certains postiers pas satisfaits

L'harmonisation du procédé ne satisfait pas tout le monde. "Nous regrettons cette baisse de qualité du service public, qui nous est cher", déclare Olivier Cottagnoud, président du Syndicat autonome des postiers, une formation minoritaire.

En outre, ces dispositions favorisent l'emploi à temps partiel des postiers. Le manque à gagner qui en résulte et qui touche "des collaborateurs assumant des charges familiales" n'est pas compensé par des hausses de salaire, plutôt "bloqués depuis plusieurs années", poursuit-il. A ce sujet, la Poste précise qu'elle ne réduit pas le temps de travail des employés déjà engagés à 100%.