Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Pas de pourparlers de paix

03 janv. 2014, 00:01

L'armée sud-soudanaise a déclaré jeudi marcher sur la ville stratégique de Bor pour la reprendre aux rebelles. Ces éléments sont intervenus tandis que les pourparlers de paix entre les émissaires du gouvernement de Juba et l'ex-vice président Riek Machar tardaient à s'ouvrir à Addis Abeba (Ethiopie).

"Nous marchons sur Bor. (...) Quitter la ville faisait partie d'une retraite tactique, mais maintenant nous avançons à nouveau sur la ville" , a déclaré le porte-parole de l'armé e.

Mardi, les rebelles avaient pris le contrôle de la capitale de l'Etat de Jonglei à seulement 200 kilomètres au nord de la capitale du Soudan du Sud, Juba. La ville a changé trois fois de mains depuis le début des combats à la mi-décembre.

Jeudi, les délégations du président Salva Kiir et de son rival et chef de la rébellion, l'ex-vice président Machar, peinaient à entamer les discussions de paix à Addis Abeba.

"Nous...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias