Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Parer à un afflux de réfugiés

27 févr. 2016, 00:20

Les cours de répétition de 5000 soldats sont repoussés. L’armée a choisi de les rééchelonner sur plusieurs mois cette année afin de toujours disposer de suffisamment de troupes en cas de fort afflux de migrants.

Le Département de la défense, de la population et du sport (DDPS) a confirmé ces reports à la suite d’un article paru dans le «Blick». Ils concernent cinq bataillons qui auraient dû se retrouver sous les drapeaux en janvier. L’armée doit s’assurer de disposer tout au long de l’année d’un nombre presque identique de troupes en fonction, ajoute le DDPS dans une prise de position. Elle doit également pouvoir recourir «à court terme» à des engagements supplémentaires en faveur de la protection civile.

Si les gardes-frontières devaient faire face à un fort afflux de réfugiés, l’armée pourrait leur venir en aide en déployant près de 2000 soldats en moins de 48 heures, a précisé au...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias