Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

On pourra congeler les embryons

Le Conseil fédéral veut autoriser le diagnostic préimplantatoire à certaines conditions. Peuple et cantons seront consultés.

08 juin 2013, 00:01
data_art_7122293.jpg

Le corset auquel est soumis la fécondation in vitro (FIV) va se desserrer. La réforme présentée hier par le chef du Département de l'intérieur Alain Berset autorise le diagnostic préimplantatoire (DPI) et la congélation des embryons. Il n'est cependant pas question d'une libéralisation totale. Le sujet est politiquement sensible et le gouvernement ne veut pas prendre de risque.

Le DPI sera réservé aux maladies génétiques graves pouvant entraîner un décès précoce et la congélation des embryons sera strictement contingentée. Ces conditions restrictives doivent permettre de passer sans encombre le cap de la votation populaire. Le peuple et les cantons seront obligatoirement consultés puisque la nouvelle réglementation implique non seulement une révision de la loi sur la procréation médicalement assistée mais aussi une modification de la Constitution.

PDC minoritaire

Actuellement, les couples qui se savent porteurs d'une grave maladie héréditaire n'ont qu'une seule possibilité d'écarter ce risque: ils peuvent procéder à...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias