Réservé aux abonnés 13

"On ne va pas abandonner la partie avec Bruxelles"

Il a présidé la Confédération et l'OSCE en 2014. En exclusivité, il nous commente les images de cette année trépidante.

17 déc. 2014, 00:01
data_art_8691859.jpg

Il avait choisi hier la galerie des Alpes du Palais fédéral pour tirer le bilan de son année présidentielle. Didier Burkhalter a beau être un habitué des rives du lac, il sait que c'est la montagne qui incarne la Suisse. Il l'assume volontiers si cela lui permet d'atteindre ses objectifs. Au terme des douze mois consacrés à la présidence de la Confédération et à celle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), il se présente avec l'assurance de celui qui a traité à égalité avec les grands de ce monde. Il conserve aussi la conviction qu'une solution est possible avec...