Naissances: les enfants mort-nés en légère baisse en 2018, avec 381 cas recensés en Suisse

Le taux de mortalité infantile diminue régulièrement depuis plusieurs années en Suisse. En 2018, 381 cas d'enfants mort-nés ont été relevés. Un chiffre en légère baisse par rapport à l'année précédente. Au total, 87'851 enfants ont vu le jour dans le pays.
03 sept. 2019, 10:51
En 2018, pour 1000 naissances, il y a eu 4,3 enfants mort-nés et 3,3 enfants décédés au cours de la première année de vie. (Illustration)

En Suisse, 87'851 enfants sont nés en 2018, soit 470 de plus que l'année précédente. De plus, 381 enfants sont venus au monde mort-né.

La mortalité infantile diminue légèrement mais régulièrement depuis de nombreuses années, alors que la mortinatalité reste relativement stable depuis le début des années 1990, selon les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés mardi.

L'an dernier, pour 1000 naissances, il y avait 4,3 enfants mort-nés et 3,3 enfants sont morts au cours de la première année de vie. L'année précédente, les chiffres étaient respectivement de 4,1 et 3,5.

3288 grammes en moyenne

Jusqu’au début des années 1980, la baisse de la mortalité infantile était principalement liée à la diminution du nombre de décès durant la première semaine de vie. Depuis le début des années 1990, c’est le recul des décès d’enfants âgés d’un mois à une année qui a le plus contribué à cette baisse. Depuis 2010, la mortalité au cours de la première semaine de vie diminue à nouveau.

Parmi ces naissances, 7% ont eu lieu prématurément, avant la 37e semaine. Le poids moyen de ces nouveaux-nés a été de 3288 grammes, et 2,3% des enfants sont nés avec un poids faible, soit moins de deux kilos.

La proportion de nouveau-nés dont le poids à la naissance est très bas a fortement augmenté jusqu'en 2008. Au cours des dix dernières années, la proportion de nouveau-nés pesant moins de 1000 grammes s'est stabilisée.