Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Morsi mobilise l'armée pour samedi

Le président veut que le référendum se déroule sous bonne garde.

11 déc. 2012, 00:01
data_art_6642328.jpg

Le président égyptien Mohammed Morsi a conféré provisoirement à l'armée le pouvoir d'arrêter des civils en Egypte. Cette mesure doit permettre l'organisation samedi d'un référendum sur une nouvelle Constitution, que les opposants au président islamiste rejettent catégoriquement.

Face à la colère de l'opposition libérale et laïque, qui manifeste sans discontinuer aux abords du palais présidentiel, Mohammed Morsi a renoncé aux pouvoirs étendus que lui attribuait un décret pris le 22 novembre. Il reste ferme en revanche sur l'organisation du référendum.

Aux termes du décret présidentiel adopté dimanche, les militaires sont autorisés à arrêter des civils et à les présenter à la justice jusqu'à la proclamation officielle des résultats de la consultation sur le projet de Constitution.

Cette initiative rappelle l'instauration de l'état d'urgence par Hosni Moubarak. Présenté comme une mesure temporaire, cet état d'urgence est resté en vigueur jusqu'à la chute du "raïs" et a permis à l'ancien régime de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias