Millions de dégâts dans une collision

29 janv. 2010, 12:14

Deux trains de marchandises sont entrés en collision hier vers 2h40 entre Brigue (VS) et Iselle di Trasquera (I) sur la ligne du Simplon. Selon les premiers éléments de l'enquête, un feu rouge non respecté serait à l'origine de l'accident.

«On ne peut toutefois pas encore affirmer qu'il s'agit d'une erreur humaine. Il se peut que les freins du convoi ou le feu lui- même n'aient pas fonctionné correctement», a expliqué Walter Kobelt, chef du Service d'enquêtes sur les accidents des transports publics. Les conclusions devraient tomber dans le courant de la semaine prochaine.

Les deux trains, l'un exploité par la compagnie BLS Cargo, l'autre par Crossrail, ne transportaient pas de matière dangereuse. Ils se sont heurtés frontalement entre la gare de Brigue et l'entrée du tunnel du Simplon. Plusieurs wagons de marchandises ont déraillé.

Les deux mécaniens sont indemnes. L'un d'eux, voyant la collision inévitable, a eu le réflexe de plonger à terre; l'autre a eu la chance de se trouver dans le train qui a le mieux résisté à l'accident, explique Walter Kobelt.

Les dégâts matériels sont estimés à un montant compris entre trois et cinq millions de francs. Outre les trains, des voies et des installations de sécurité sont touchées.

Hier en fin d'après-midi, la ligne Brigue-Domodossola était encore interrompue. Une situation qui a entraîné des retards et des suppressions de trains, notamment sur les lignes Bâle-Milan et Genève-Milan. Mais les travaux de dégagement avançaient, augurant une reprise du trafic dans la nuit. En attendant, les voyageurs à destination ou en provenance d'Italie ont emprunté la ligne du Gothard. Le trafic voyageurs local était lui, assuré par un service de bus entre Brigue et Domodossola. /ats