Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Mettre le paquet contre le tabagisme

Devant les associations de prévention, une «contre-lobbyiste» a décodé son action auprès des institutions européennes. Alors qu’une nouvelle loi fédérale sur les produits du tabac est dans les tuyaux.

26 nov. 2015, 00:52
ARCHIV --- [Themenbild, gestellte Aufnahme]  Minderjaehrige rauchen eine Zigarette auf dem Pausenplatz einer Schule in Zuerich, aufgenommen am 11. September 2002. - Gemaess einer Studie der Schweizerischen Fachstelle fuer Alkohol- und andere Drogenprobleme (SFA) vom Dienstag, 1. Juli 2008, trinken, kiffen und rauchen Schweizer Jugendliche weniger als vor vier Jahren. (KEYSTONE/Martin Ruetschi) === MODEL RELEASED,  === : FILM] SCHWEIZ UMFRAGE DROGEN JUGEND

Entre des bouffées d’exposés consacrés à la cigarette électronique et des volutes de discours dédiés au sevrage tabagique, Florence Berteletti a fait tourner le récit de son expérience de «contre-lobbyiste» à la faveur du séminaire annuel organisé par l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, hier, à Berne.

Pour ces professionnels des ligues de santé issus de tous les cantons ou presque, Florence Bertelleti c’est quelqu’un! Venue de Bruxelles, la directrice de Smoke Free Partnership* ne mégote pas dès lors qu’il faut s’engager dans la lutte éternelle du poumon contre la nicotine.

Quelqu’un qui a déployé une stratégie et un dispositif efficaces pour contrer le puissant lobby du tabac durant les six années où s’est négociée, entre parlement et Commission, la Directive européenne sur les produits du tabac. Et «c’était le combat de David contre Goliath», résume-t-elle.

Le lobby du tabac se constituerait d’un paquet de 150 lobbyistes...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias