Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Menace de référendum

La 5e révision de l'assurance invalidité (AI), qui sera débattue lors de la prochaine session parlementaire, est critiquée par les organisations d'aide aux personnes avec handicap. Celles-ci brandissent la menace du référendum si les recettes ne sont pas revues à la hausse.

28 févr. 2006, 12:00

Aucun parti ne s'est exprimé en faveur d'une augmentation de la TVA, a indiqué hier à Berne Georges Pestalozzi-Seger, de la Fédération suisse pour l'intégration des handicapés. Pour lui, seul un bénéfice permettra de combler le trou de l'AI. Le manque à gagner de deux milliards de francs pourrait être compensé cette année encore si la TVA était augmentée de 0,7 point.

Douze milliards de dettes

Quant aux 12 milliards de dettes de l'AI, ils pourraient être comblés avec la part de la Confédération au produit de l'or de la Banque nationale et moyennant une hausse de 0,1 point de la TVA, poursuit Georges Pestalozzi-Seger. Diminuer les rentes ne contribuerait en revanche que pour moitié à l'assainissement de l'institution, estime-t-il. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias