Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Marée jaune pour soutenir Cardinal

Quelque 3000 personnes ont manifesté samedi après-midi en faveur de la brasserie Cardinal à Fribourg. Employés et sympathisants protestaient contre la fermeture du site, annoncée mardi par le groupe Feldschlösschen.

06 sept. 2010, 11:52

La couleur dominante était le jaune, marque de fabrique de Cardinal: arborant T-shirts jaunes, chapeaux, affiches, calicots et autres sous-verres, les personnes présentes dénonçaient en particulier la mise sur la touche de 75 employés. Dix-huit se voient proposer une retraite anticipée, 57 un autre emploi chez Feldschlösschen.

Cardinal fait partie de l'identité de Fribourg, comme le «Ranz des vaches», la Bénichon et le HC Gottéron, a déclaré le président du Parti socialiste Christian Levrat sous les applaudissements. Il a critiqué l'arrogance des responsables pour le monde du travail: «Les décisions ne doivent pas être prises à Copenhague ou à Rheinfelden mais ici», a asséné le Fribourgeois.

Le conseiller national PDC et ancien syndic de Fribourg Dominique de Buman a souligné que la décision de la multinationale Carlsberg détruisait des siècles de tradition brassicole, à laquelle les Fribourgeois sont attachés. «L'étage des chefs doit comprendre que la fermeture est une erreur», a-t-il dit.

La marque Cardinal devrait certes être maintenue, mais la bière sera brassée à Rheinfelden (AG). Les responsables d'Unia se sont dits satisfaits de l'affluence, alors que l'appel à manifester datait de 24 heures. «Nous sommes au début d'un mouvement», ont-ils souligné.

«Cardinal va résister une deuxième fois», a affirmé Armand Jaquier, d'Unia. Il faisait référence à 1996, lorsque la fermeture envisagée du site avait provoqué des manifestations monstres et abouti au maintien de la production.

Des difficiles négociations s'annoncent. Jeudi, le groupe argovien s'est dit prêt à recevoir «toutes les propositions» des employés concernant l'utilisation future du site, dans un délai de trois semaines.

Vendredi, les employés de Cardinal, la commission du personnel et Unia ont élaboré quatre propositions: la production de spécialités, le renforcement du pôle de distribution et de logistique, un centre exclusif regroupant le matériel publicitaire de Cardinal pour la Suisse romande ou encore de la sous-traitance pour des tiers.

Propriétaire de Feldschlösschen depuis 2000, la multinationale danoise cherche à abaisser les coûts de production de ses sites en Europe occidentale. Elle invoque un contexte international difficile pour le marché de la bière. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias