Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Manif contre la venue de Blocher

19 sept. 2007, 12:00

Des échauffourées ont éclaté hier soir à Lausanne à l'issue de la manifestation contre la venue de Christoph Blocher au Comptoir suisse. Poubelles en feu, barricades, vitres cassées: Lausanne n'avait pas connu pareils affrontements depuis les manifestations contre le G8 en 2003.

Quelque 1500 à 2500 personnes avaient auparavant défilé dans le calme jusqu'au Palais de Beaulieu, manifestant contre la campagne d'affichage de l'UDC pour lancer leur initiative pour l'expulsion des étrangers criminels. «Ni moutons blancs ni moutons noirs: le racisme ne passera pas par nous» chantaient les manifestants. Dans le cortège, des jeunes gens arborant des perruques bouclées de «moutons» multicolores côtoyaient des militants plus âgés. Une quinquagénaire, canne à la main, avait épinglé au revers de son manteau: «brebis noire».

Vers 19h, alors que les discours se succédaient à l'intérieur du Palais de Beaulieu, quelques dizaines de jeunes casseurs ont brisé des vitres du Comptoir, suscitant l'intervention de la police, restée discrète jusque-là. L'un des organisateurs de la manifestation, Jean-Michel Dolivo a tenté de calmer le jeu: «il faut partir, sinon cela se retournera contre les étrangers», leur a-t-il dit. En vain, les échauffourées se sont poursuivies et déplacées en direction du centre-ville, où des dizaines de policiers en tenue d'assaut ont repoussé les jeunes gens. Ils ont répliqué avec des gaz lacrymogènes.

La police lausannoise a procédé à une douzaine d'interpellations. Il n'y a pas de blessés, a-t-elle annoncé. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias