Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Malgré l'orage samedi, Caribana 2013 est une réussite

Avec deux soirs à guichets fermés et une semaine pleine d'émotions, la cuvée 2013 du Caribana est une réussite. Un important orage samedi est toutefois venu quelque peu entacher le bilan. Le festival existera-t-il encore l'an prochain?

09 juin 2013, 15:07
Un important orage est venu perturber les plans des organisateurs samedi soir.

Mère nature semblait avoir écouté les organisateurs du Caribana festival. Ces derniers, qui espèrent que la Municipalité de Crans-près-Céligny continuera à leur louer la plage, comptaient sur le soleil pour ne pas trop endommager le terrain. Celui-ci a répondu présent jusqu'à samedi après-midi.

Un orage a causé les premiers soucis sans que le terrain soit toutefois trop touché. Mais c'est plus tard, au moment où le groupe Fun s'est mis à entonner son célèbre titre "We Are Young" qu'un véritable déluge s'est abattu sur la plage de Crans. Si le concert s'est poursuivi dans une ambiance très bon enfant où les spectateurs, trempés, sont restés devant les Américains, la pluie a occasionné des dégâts importants sur le terrain. La journée de dimanche (Caribateens), réservée aux adolescents et pré-ados, s'est d'abord déroulée au sec, avant que la pluie ne se déclenche en fin d'après-midi.

Reste désormais à savoir comment se déroulera le démontage des infrastructures. Car c'est sur ce point que la Commune va se montrer intransigeante. Par l'intermédiaire de son syndic Jean-Léon Blanc, l'Exécutif de Crans regrette en effet que la plage ne soit pas directement entièrement réutilisable par ses usagers habituels.

Tony Lerch, directeur du festival, et son équipe ont en tout cas fait des efforts en installant notamment des tapis en plastique afin de limiter l'impact de la foule sur le terrain. Le temps que va désormais mettre le gazon à repousser sur la zone risque, ou pas, de sceller le sort de Caribana, qui vivait depuis mercredi sa 23e édition. Dans un communiqué, la manifestation assure vouloir remettre en état le terrain d'ici quinze jours. Ses organisateurs se félicitent de clôturer la semaine dans les chiffres noirs et sans incident. "L'avenir du festival reste toutefois incertain et les organisateurs attendent la décision de la Municipalité", précisent-ils.

Le phénomène Sexion d'Assaut a attiré les jeunes

Une édition qui a été marquée par différents concerts de choix. Entamé mercredi par la venue de Motörhead et de Skunk Anansie, le festival est monté en puissance avec la présence de lendemain notamment de Kaiser Chiefs et Archive, dont les concerts sont toujours très appréciés en Suisse romande.

C'est vendredi que Caribana a certainement vécu sa plus folle soirée avec le concert dès 19h de Sexion d'Assaut. Véritable phénomènes du rap français, les Parisiens ont amené à Crans une foule d'enfants et d'adolescents dont le signe de ralliement était la casquette "Wati B", du nom du label du groupe français. Du jamais vu pour le festival. Le public était ensuite plus âgé, mais autant excité notamment pour Tinie Tempah.

Malgré l'immense orage de samedi, la soirée a offert quelques belles surprises aux (très) nombreux spectateurs présents (avec vendredi, la soirée affichait "sold out"). Outre l'entame avec le concert de Zaz, le public a été très nombreux à assister à celui d'Imagine Dragons, au sec. Il faut dire que les rockeurs américains, qui font un véritable carton outre-Atlantique, jouaient sur la scène du Lac. Aucun show n'avait probablement déjà attiré autant de monde sur la seconde scène du festival.

Enfin, après le concert de Fun, Caribana s'est terminé avec les Sister Sledge, qui ont fait danser le public encore resté sur le site malgré les trombes d'eau, grâce notamment à leur titre "We are Family".

Sur l'ensemble des quatre soirs, quelque 30'000 spectateurs se sont rendus à Crans (20'500 billets vendus). Une fréquentation à la hauteur du record de 2010, année de la 20e édition.

Bilan complet et photos dans l'édition de lundi de "La Côte".

Votre publicité ici avec IMPACT_medias