Réservé aux abonnés

L’initiative de l’UDC sans effet

Durcie depuis un an, la législation ne débouche pas sur plus d’expulsions d’étrangers criminels. Les responsables sont pointés du doigt.
16 oct. 2017, 00:52
DATA_ART_11591845

Ces chiffres étaient attendus au contour. Combien de criminels étrangers ont-ils été expulsés depuis l’entrée en vigueur, il y a un an, du durcissement de la loi? L’initiative UDC a-t-elle engendré une hausse des renvois?

La réponse à la seconde question est négative – pour l’instant. Le nombre d’évictions n’a pas augmenté depuis le changement législatif, révélait hier la «SonntagsZeitung».

Depuis octobre 2016, 450 condamnations à l’expulsion ont été prononcées par les tribunaux. Sur ce total, 400 ont été exécutées ou sont entrées en force.

C’est ce qu’indiquent les données récoltées a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois