Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L?Etat décide d?enquêter

18 janv. 2008, 12:00

Le Tchad a, selon toute probabilité, armé l'avion PC-9 fourni en 2006 par la société nidwaldienne Pilatus. Il l'a en tout cas équipé des systèmes d'accrochage nécessaires. Mais la Suisse ne peut pas affirmer avec certitude que l'appareil a servi à des fins militaires.

Pour en savoir plus, la Confédération a entrepris mercredi une démarche auprès du Tchad en lui demandant de se prononcer sur l'armement du PC-9 et sur l'utilisation éventuelle de l'appareil armé. L'ambassadeur du Tchad en Suisse a été convoqué hier après-midi au Département fédéral des affaires étrangères à Berne, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

De leur côté, ces deux organes ont ouvert une enquête le 7 janvier après que les médias ont évoqué l'engagement d'un avion Pilatus d'entraînement militaire par le Tchad pour des combats dans la région soudanaise voisine du Darfour. «Dès les premières rumeurs, nous avons procédé à des éclaircissements sur place», a souligné le chef du Seco, Jean-Daniel Gerber. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias