Les Verts face à de nombreux défis après des revers électoraux

Les Verts veulent renverser la vapeur après les revers électoraux de ce début d'année.

25 avr. 2015, 15:31
Les delegues du parti des Verts Suisse, votent, lors de l'assemblee des delegues des Verts Suisse, ce samedi 25 avril 2015 a Renens (VD). (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Après avoir perdu des sièges dans différents cantons depuis le début de l'année, les Verts veulent renverser la vapeur. Le parti doit notamment mettre en avant ses réussites, a martelé samedi à Renens (VD) la coprésidente du parti Regula Rytz devant les délégués. Pour les votations de juin, les Verts recommandent quatre "oui".

Revenant sur les récents revers électoraux du parti, notamment à Zurich, les coprésidentes Adèle Thorens et Regula Rytz se sont interrogées. Quelle stratégie adopter pour "empêcher un glissement à droite" aux prochaines élections fédérales de cet automne?

"Nous ne voulons pas nous réinventer car nous sommes le parti le plus proche de sa base. Mais nous pouvons faire mieux", a estimé Regula Rytz devant l'assemblée des délégués. Et de préconiser une meilleure mise en lumière des réussites du parti.

"Nous avons rencontré un beau succès cette semaine", a illustré Adèle Thorens. "La commission de l'environnement du National a débattu du contre-projet à notre initiative pour une économie verte et a même amélioré la version du Conseil des Etats".

Récupérer les abstentionnistes

Autre axe d'action pour le parti: davantage mobiliser membres et sympathisants. "Lors des dernières élections, nous avons perdu des voix à gauche mais surtout, parmi des personnes qui ne sont pas allées voter", a regretté Regula Rytz.

"Nous devons récupérer ces deux groupes par des contacts personnels, les médias sociaux ou encore des actions créatives. Cela implique de se retrousser les manches. Beaucoup de choses peuvent encore changer", a-t-elle lancé.