Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les témoignages contradictoires se multiplient

09 mai 2008, 12:00

Crossair respectait les «normes minimales de sécurité», a estimé hier André Auer (photo), ex-directeur de l'Office fédéral de l'aviation civile à l'occasion du procès Crossair. Max Wipf, le responsable de la sécurité du Bureau d'enquête sur les accidents d'aviation a, lui, évoqué de graves lacunes. Le procès contre le fondateur de Crossair Moritz Suter, André Dosé, ex-directeur et quatre ex-cadres s'est ouvert lundi à Bellinzone. Les six inculpés répondent d'homicide par négligence. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias