Les Suisses ont pris la direction du sud pour fuir la météo maussade

Le temps frisquet de ce week-end pascal a poussé les Suisses vers le sud avec comme conséquence de gros bouchons au Gothard.

06 avr. 2015, 15:44
Thomas, Cornelia e Kurt beugen sich ueber eine Landkarte, um ihre Radtour zu planen am Montag, 6. April 2015 in Bissone. Am Osterwochenende waren die Wetteraussichten fuer das Tessin gut, weshalb sich viele Touristen in der Suedschweiz Erholung suchten. .(KEYSTONE/Ti-Press/Pablo Gianinazzi)

Le week-end pascal a connu son traditionnel ballet de voitures. En raison d'une météo maussade, les Suisses ont été nombreux à se précipiter vers le sud. Conséquence: un temps record d'attente au Gothard.

Le ballet du nord au sud et inversement ne s'est pas terminé lundi. Les vacances de Pâques et de printemps en Suisse et en Allemagne ne font que commencer et vont même durer jusqu'au 10 mai. Au Gothard, des bouchons en direction du nord sont prévus tous les jours cette semaine jusqu'au 9 avril, entre midi et 21 heures.

Lundi en milieu d'après-midi, sur le trajet du retour, les automobilistes devaient attendre près d'une heure et demie au Gothard en raison d'un bouchon de 7 km. Mais c'est au moment du départ que les temps d'attente ont été les plus spectaculaires: les bouchons au portail nord du tunnel du Gothard ont totalisé 45,5 heures entre mercredi et vendredi.

C'est deux heures de plus que l'année dernière et pourrait constituer, selon Viasuisse, un record. La paralysie a connu son paroxysme vendredi matin avec une colonne de voitures s'étendant sur 14 km, soit plus de deux heures d'attente.

Le début simultané des vacances dans 18 cantons ne suffit pas à lui seul à expliquer un tel engouement. Le temps doux annoncé au sud comparé aux frimas quasi hivernaux qui règnent en Suisse a sans doute convaincu les ultimes indécis à prendre leur voiture.

Le rail aussi touché

Les CFF étaient eux prêts à faire face: ils ont mis à disposition 18'000 places assises supplémentaires entre jeudi et le lundi de Pâques. Six trains spéciaux ont circulé vers et depuis le Tessin et le Valais. L'expérience montre que les trains sont le plus convoités le jeudi et le lundi, précisent les CFF.

Le trafic ferroviaire a aussi subi quelques perturbations en raison de la neige qu'il fallait dégager ou du risque d'avalanche. Ce sont des lignes dans les Grisons qui ont surtout connu des dérangements.

Le week-end pascal a connu des températures plus basses que la normale. Il a même gelé dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué MétéoSuisse, ce qui met à mal les abricotiers en fleurs en Valais, les autres arbres fruitiers ainsi que différentes cultures.

Les températures au sol sont descendues jusqu'à -10 degrés à Fahy dans l'Ajoie (JU) et à -9,1 degrés à Viège (VS) au petit matin. MétéoSuisse annonce encore du gel pour la nuit de lundi à mardi et de mardi à mercredi. Mais au fil de la semaine, la météo devrait retrouver des couleurs de saison.

Attention aux avalanches

La neige était aussi de la partie. Elle est tombée jusqu'en plaine, à l'aéroport de Zurich notamment. La bise a également soufflé, jusqu'à 111 km/h à la Dôle (VD) dimanche.

L'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) met même en garde contre le risque d'avalanche pour cette fin de saison. Le degré de danger est de 3 sur 5 - c'est-à-dire "marqué" - dans l'ensemble du croissant alpin.

Ces prochains jours, l'isotherme du zéro degré montera pour se situer aux alentours de 3000 mètres mercredi, note le SLF. Cela devrait encore augmenter "nettement" les risques d'avalanche, particulièrement mercredi.