Réservé aux abonnés

Les sénateurs ajoutent des cautèles aux superpouvoirs des services secrets

Le Conseil des Etats pose des garde-fous aux larges pouvoirs supplémentaires octroyés au Service de renseignement face à la menace terroriste.
07 août 2015, 15:31
data_art_9204242.jpg

Philippe Castella

Les attentats de Paris et de Copenhague, ainsi que les menaces de l'Etat islamiste d'un côté. L'affaire des fiches de l'autre, qui avait vu il y a plus d'un quart de siècle un Etat fouineur observer plus de 700 000 Suisses. Le projet de loi sur le renseignement avance dans un contexte émotionnel, où un équilibre difficile doit être trouvé entre la sécurité du pays face à la menace terroriste et la protection de la sphère privée.

En mars, le Conseil national avait octroyé de larges pouvoirs supplémentaires aux services secrets. Hier, le Conseil des Etats a tenté de contrebalan...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois