Les remèdes socialistes

08 avr. 2008, 12:00

Accepter l'article constitutionnel sur l'assurance maladie donnerait les pleins pouvoirs aux caisses avec, à la clé, une médecine à deux vitesses, estime le Parti socialiste (PS). Utilisant le film «Sicko» de Michael Moore, le parti brandit le spectre d'un système de santé à l'américaine. Le PS a décidé de faire de la campagne pour le «non» le 1er juin une de ses priorités. Il engagera 150 000 francs. Point fort: la projection gratuite le 22 avril dans 14 villes du film «Sicko» (réservation des billets sur internet).

Les Etats-Unis ont le système de santé à la fois le plus cher et le plus inefficace du monde. Et au final, 47 millions d'Américains ne bénéficient d'aucune couverture maladie. Et le PS d'accuser le camp bourgeois de mener une campagne mensongère pour le «oui» en relativisant la portée de l'article constitutionnel. Il est inacceptable qu'ils ne tombent pas les masques et ne disent pas vraiment ce qu'ils veulent, a dénoncé le conseiller national valaisan Stéphane Rossini. / ats