Réservé aux abonnés

Les négociateurs jouent les prolongations à Lausanne

Plus de vingt heures après l'expiration de la date butoir, les discussions n'étaient pas terminées, hier en fin de soirée. L'issue restait complètement ouverte.

02 avr. 2015, 00:01
data_art_8993807.jpg

La dernière ligne droite des négociations sur le nucléaire iranien n'en finit plus de... finir à Lausanne. Alors que ministres et autres négociateurs enchaînent les heures et les jours, l'issue restait incertaine hier soir.

Plus de vingt heures après l'expiration de la date butoir du 31 mars à minuit, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif étaient toujours à l'hôtel Beau-Rivage. Les séances de négociations se sont poursuivies tout au long de la journée d'hier, malgré le départ, le matin, des ministres français, russe et chinois.

Peu avant 17h30,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois