Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les musulmanes converties sont pragmatiques, y compris avec le voile

La majorité des Suissesses converties à l’islam l’ont fait indépendamment de leur mariage.

09 juin 2016, 01:16
ZUR STANDESINITIATIVE AG FUER EIN NATIONALES VERHUELLUNGSVERBOT IM OEFFENTLICHEN RAUM STELLEN WIR IHNEN AM MITTWOCH, 09. MAERZ 2011, FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG ------ Des femmes musulmanes voilees attende d'entrer dans le centre des congres lors de la conference annuelle du Conseil Central Islamique Suisse, CCIS, ce samedi 19 fevrier 2011 au Palais des Congres de Bienne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SCHWEIZ STAENDERAT STANDESINITIATIVE VERHUELLUNGSVERBOT

Ariane gigon

Elles inspirent souvent incrédulité et incompréhension: les Suissesses converties à l’islam, surtout si elles portent le voile, ne laissent pas indifférent. Selon une estimation, elles sont entre 3000 et 4000 en Suisse, pour quelque 5000 conversions. Chercheuse en science des religions de l’Université de Fribourg, Petra Bleisch leur a consacré son doctorat. Elle éclaire les motivations de ces femmes et leur manière particulière de vivre les normes islamiques. Interview.

Pourquoi vous êtes-vous intéressée aux femmes converties en particulier?

Petra Bleisch: La première raison est pragmatique. Si, à ma connaissance, aucune mosquée de Suisse n’interdit l’accès aux femmes, il aurait été plus compliqué, en tant que chercheuse, d’interviewer des hommes. Dans certains cas, une troisième personne aurait dû être présente. De plus, contrairement aux personnes musulmanes de naissance, les femmes qui se convertissent ont un discours réflexif sur leur parcours.

Pourquoi les femmes se convertissent-elles davantage que les hommes?...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias